Entreprendre avec détermination sans jamais être borné

| 2 minutes de lecture |

Je pense qu’il faut beaucoup de détermination pour être entrepreneur, chaque jeune chef d’entreprise démarrant son activité se voit confronté à un nombre important d’obstacles qui peuvent parfois paraître infranchissables. Les premiers clients sont difficiles à convaincre, le produit n’est pas encore vraiment au point, l’aléa vient nous mettre des batons dans les roues et l’incertitude de ses fins de mois peut être consommateur de beaucoup d’énergie. Il faut donc être capable de développer une vision claire et solide de l’avenir de son entreprise et la faire partager à toutes les parties prenantes du projet : bref, rester convaincant et convaincu.

Cependant, comme tout excès, l’excès de détermination est dangereux pour l’entrepreneur. Rester buté, obstiné sur une vision alors que trop d’éléments viennent la dénoncer est de la pure folie qui n’a rien à voir avec le talent entrepreneurial, au mieux on peut espérer un coup de chance, au pire on se détruit de l’intérieur.

L’entrepreneur devra donc jouer ce rôle d’équilibriste et trouver le bon positionnement entre la détermination et l’acharnement. A mon grand étonnement le dictionnaire ne fait pas de différence majeure entre ces deux vocables alors pour rester pragmatique, voilà ce que mon expérience m’a appris sur ces deux comportements :

– Je vois une personne déterminée quand elle a véritablement nourri sa détermination par une analyse approfondie de son projet (et surtout de son environnement) et non quand elle se contente d’une conviction qui tient plus de l’intuition. L’intuition ne doit être qu’un début de réflexion.

– Je vois une personne déterminée quand elle a su s’entourer de compétences complémentaires, qu’elle sait écouter ses partenaires et qu’elle ne se contente pas d’une vision égocentrique.

– Je vois une personne déterminée quand elle sait admettre ses erreurs, ses angoisses, ses incertitudes, son manque de compétence ou de connaissance.

A contrario l’entrepreneur qui s’acharne est souvent solitaire, très égocentrique, il se fit bien trop à son intuition et ne sait pas écouter. Bien sûr cela est très caricaturale et nous avons parfois un peu des deux en nous-même mais cela ne doit pas nous empêcher, en fonction de notre personnalité, de trouver ce juste équilibre : se fier à son intuition sans pour autant s’en contenter, être à l’écoute des autres tout en étant critique, etc

Et par pitié, arrêtons de croire à ces success story hollywoodiennes dont le but est de vous vendre du rêve et qui voudraient vous faire croire que les plus belles réussites sont les histoires d’un homme contre le reste du monde. Ces histoires ne font que confondre ces deux notions et faire passer la détermination pour de l’acharnement.

L’entrepreneur est avant tout une personne intelligente !

Leave a Reply

a621469c8af59dd622f6197869fa478aIIIIIIIIIIIIII
Tweetez
Partagez
Partagez